Tu vois, la grande différence entre un professeur d'école et un vrai philosophe,
c'est que le professeur croit connaître un tas de choses qu'il n'arrête pas de vouloir faire apprendre de force à ses élèves, 
alors qu'un philosophe essaie de trouver des réponses aux questions qu'il se pose avec ses élèves.
Jostein Gaarder, Le monde de Sophie

hayley-marie-nude-teacher-9

- Les enfants, bien que ça soit toujours au programme scolaire,
nous n'aborderons aucun thème traitant de la sexualité, cette année.

- Mais, madame, le prof de gynécologie dans l'espace, votre ex-mari,  
nous a dit que vous aviez été surpris en pleine levrete dans une vieille Dauphine.
Alors pourquoi en faire tout un tabou ?

- Ce n'est pas tout à fait exact, Anaphrodisia.
C'était bien au beau milieu de la place Dauphine, mais je n'étais pas si "vieille" !
et d'abord, levrete s'écrit avec deux "t".
Alors tu me conjugueras à tous les temps :
"J'aime me faire prendre en levrette quand j'ai le temps".

- Par tous les temps ?

- Anaphrodisia,
si tu veux devenir personne,
comme tout le monde,
je me dois de t'inculquer une presqu'éducation, c'est primordial !
Ce qui est interdit doit rester interdit, surtout quand on a ton âge !

Well, Sextualités 
le blog de référence du presque non-dit
Pour Anne, avec toute mon affliction ©