A Worst A Day : Galerie littéraire >Attention en se faufilant sous les bondages, certaines œuvres pourraient se rompre inopiném

mardi 13 novembre 2018

Irréversible

  Le temps historique est une succession irréversible d'événements imprévisibles et presque toujours catastrophiques dont le plus ordinaire est la guerre, mal absolu. Michel Tournier, Le miroir des idées ~~~~~~ La voix de celui que j'étais encore m'a dit : "Tiens, nous sommes touchés à la main. Pourtant, nous ne sentons rien."Nous étions deux, lui et moi, lui sous moi plus exactement, lui lévitant par dessus, lui s'adressant à moi par-dessous, en disant nous.L’œil est passé sur la main et il a vu, au-delà, à un mètre le corps... [Lire la suite]

dimanche 11 novembre 2018

Colombe

  Oh ! je jetai un tel cri de douleur, que je crus mon âme élancée hors de mon corps avec ce cri. Puis aussitôt je me précipitai hors du couvent tellement égarée, tellement éperdue, que l'on comprit qu'il venait de m'arriver un grand malheur, et que l'on ne chercha point à m'arrêter. J'avais vu la direction dans laquelle était tombée la colombe ; j'y courus. A cinquante pas au delà des murs du cloître, je vis un capitaine qui chassait : c'était lui qui venait de tirer sur la colombe ; il la tenait entre ses mains ; il... [Lire la suite]
Posté par Well à 00:01 - Permalien [#]
Tags : , , ,
jeudi 8 novembre 2018

Contus

  A une certaine hauteur, le marbre est brillant et poli ; c'est la place où la gorge atteint ; ce qui prouve que depuis cent ans, il y a bien, eu ici et dans nos environs de jeunes filles trompées dans leurs amours. Quelle mortelle privilégiée ne l'est pas dans le sien ? Quel homme est assez bien pensant pour tenir compte à sa maîtresse de ce qu'elle fait pour lui ? Si tu me tourmentes trop cruellement , je saurai trouver la croix du tombeau, je me l'appliquerai de telle sorte, que j'oublierai non-seulement mon amour, mais... [Lire la suite]
lundi 5 novembre 2018

Radeau

  L’Œuvre à la loupe : Le Radeau de la Méduse de Géricault Chef-d’œuvre incontestable du XIXème siècle, le Radeau de la méduse peint par Géricault est un véritable manifeste du Romantisme. Cette immense toile réalisée entre 1818 et 1819 retrace un fait divers qui a marqué la France : l’histoire du naufrage d’une frégate au large de la Mauritanie. Analyse et description d’un drame qui révèle bien des surprises…                            ... [Lire la suite]
vendredi 2 novembre 2018

Silence !

  Quant à la fascination, l'oreille a la musique. L’œil a la peinture. La mort a le passé. L'amour a le corps nu de l'autre. La littérature la langue individuelle réduite au silence. Pascal Quignard, Vie secrète  Les morts parlent peuSeul leur silence hurlela même langue  ©   Well, !!!  
Posté par Well à 00:01 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
jeudi 1 novembre 2018

Poids

  Quel poids, la présence de Dieu, quand on ne la désire pas ! Dino Buzzati, Le chien qui a vu Dieu  Mon enfant est mortje ne sais où le poserJ'ai si mal aux bras Well,  Profonde Obscurité Imprégnée De Soleils  ©  

mercredi 31 octobre 2018

Lame

  J'aurais presque crié, tellement me faisait mal cette lame d'acier chauffée à blanc qui pénétrait en moi,toujours plus implacable. Stefan Zweig, Vingt-quatre heures de la vie d'une femme  Le barbier est fouSa lame glisse gicleL'amant vient d'avouer Well,  Sévices à Séville  ©  
vendredi 26 octobre 2018

#Hashtag

  Un an après le déclenchement des ouragans #MeToo et #BalanceTonPorc, il convient de les considérer pour ce qu’ils sont: une incitation à la haine transformée en bouillabaisse juridique. Il est curieux qu’à une époque où l’on condamne et criminalise à tour de bras les « discours de haine » et les « phobies » de toutes sortes, notamment d’ailleurs « à raison du sexe », nul ne songe à voir dans les mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc ce qu’ils contiennent exactement, c’est-à-dire une... [Lire la suite]
mercredi 24 octobre 2018

Famille

  Tout ce que j’en savais était peu de chose : un jour, grand-père avait aperçu en imagination – à cause des collines fermées peut-être ? – une immense plaine ouverte ; sur-le-champ il avait été prêt à partir ; tel il était.Grand-mère, elle, aussi stable que ses collines, avait longtemps résisté. En fin de compte elle avait été vaincue.C’est presque toujours, dans une famille, le rêveur qui l’emporte. Voilà donc ce que je comprenais au sujet des collines perdues. La Route d’Altamont, Gabrielle Roy Famille Je vous... [Lire la suite]
Posté par Well à 00:01 - Permalien [#]
Tags : , , ,
samedi 20 octobre 2018

Dissimulé

  LE SEXE, DESCENDU DES DIEUXPour comprendre le statut si particulier du sexe au Japon, le mieux est de demander à Agnès Giard, spécialiste de la question. Il faut d’abord savoir qu’au Japon, le sexe renvoie à une origine divine. « On considère que le monde a été créé par l’union d’un homme et d’une femme». Faire l’amour c’est donc « se rendre l’égal des dieux » dans la société shintoïste. De plus, au plan mythologique, le sexe met en contact avec des forces lumineuses autant que sombres, et « c’est ce côté sombre que l’on... [Lire la suite]