jeudi 20 septembre 2018

E-tron

  L’Audi e-tron cinq places sera commercialisée à partir de mi-2019 à un tarif à partir de 74 800 dollars (nous n’avons pas encore les informations en euros, nous mettrons cet article à jour plus tard). Il sera livré de série avec une suspension pneumatique, des roues de 20 pouces, un éclairage LED, des sièges avec chauffage et refroidissement intégrés, un toit ouvrant panoramique, un système de recharge à induction sans fil pour smartphone, entre autres équipements de base. Les options peuvent faire monter le prix jusqu’à 81... [Lire la suite]

jeudi 20 juillet 2017

S'y mettre

On a beau dire et prétendre, le monde nous quitte bien avant qu'on s'en aille pour de bon.Les choses auxquelles on tenait le plus, vous vous décidez un beau jour à en parler de moins en moins,avec effort quand il faut s'y mettre. On en a bien marre de s'écouter toujours causer... On abrège... On renonce... Ça dure depuis trente ans qu'on cause... On ne tient plus à avoir raison. Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit  - Allez les gars, faut s'y mettre ! - Nul tant besoin ! cinq mètres cinquante suffirond ! Well,... [Lire la suite]
Posté par Well à 00:01 - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 10 octobre 2008

Prestige

"Quand on est faible ce qui donne de la force, c'est de dépouiller les hommes qu'on redoute le plus, du moindre prestige qu'on a encore tendance à leur prêter. Il faut apprendre à les considérer tels qu'ils sont, pires qu'ils sont c'est-à-dire, à tous les points de vue. Ça dégage, ça vous affranchit et vous défend au-delà de tout ce qu'on peut imaginer. Ça vous donne un autre vous-même. On est deux."Louis-Ferdinand Céline, Voyage au bout de la nuit "Hommes de prestigeet filles de treize piges Champagne en... [Lire la suite]
Posté par Well à 00:51 - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 8 avril 2008

Existence

"- Ma vie n'est pas une existence. - Ah ben si tu crois que mon existence est une vie." Marcel Carné, Hôtel du Nord "La grande fatigue de l'existence humaine n'est peut-être en somme que cet énorme mal qu'on se donne pour demeurer vingt ans, quarante ans, davantage, raisonnable, pour ne pas être simplement, profondément soi-même, c'est-à-dire immonde, atroce, absurde. Cauchemar d'avoir à présenter toujours comme un petit idéal universel, surhomme du matin au soir, le sous-homme claudicant qu'on nous a... [Lire la suite]