mardi 13 juin 2017

Mœurs

  Depuis l'abolition des bordeaux, les prostituées n'ayant plus de costume, de marque, ni d'enseigne, qui les fissent reconnaître, il en résultait de continuelles méprises, très fâcheuses et très-désagréables pour les femmes honnêtes. Celles-ci se voyaient souvent accostées et insultées en pleine rue; elles ne pouvaient que protester contre l'outrage qu'on leur faisait en les poursuivant de propositions impudiques, de paroles obscènes et même de grossiers attouchements. La fille la plus mal famée n'était jamais tenue de déclarer... [Lire la suite]