samedi 14 juillet 2007

Mains

"En récitant : Je prends ta main pour le bonheur, il lui prend le pouce, s'il désire procréer des enfants mâles ; les (autres) doigts, s'il désire des filles ; le côté poilu de la main, y compris le pouce, s'il désire les deux."Le Vedanta, Le mariage "Mets tes deux mainsDans les deux miennes,T'es mon demainQue  les dieux mènent..."Well, Parallaxes
Posté par Well à 00:14 - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 13 juillet 2007

Regard

"La vie est courte et c'est péché de perdre son temps. Je suis actif, dit-on. Mais être actif, c'est encore perdre son temps, dans la mesure où l'on se perd. Aujourd'hui est une halte et mon coeur s'en va à la rencontre de lui-même. Si une angoisse encore m'étreint, c'est de sentir cet impalpable instant glisser entre mes doigts comme les perles de mercure. Laissez donc ceux qui veulent tourner le dos au monde. Je ne me plains pas puisque je me regarde naître." Albert Camus  L'envers et l'endroit. ... [Lire la suite]
Posté par Well à 00:02 - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 12 juillet 2007

Ou bien

"Lorsque l'énoncé d'un problème est exactement connu, le problème est résolu ; ou bien c'est qu'il est impossible. La solution n'est donc autre chose que le problème bien éclairé." Alain, Propos de littérature "- Alors c'est laquelle ? - La grande là-bas avec les deux paires de chaussures rouges et noires. -  T'as un faible pour Stendhal ou bien ?" Well, parallaxes
Posté par Well à 00:07 - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 11 juillet 2007

Sept vies

"Les chats ont sept vies, peut-être douze, personne n'a jamais pu les compter, tant elles filent à travers les siècles comme un voleur se jouant des poursuites de la police dans les ruelles du vieux Tunis. J'ai été chat il y a longtemps, un chat anonyme de l'Antiquité, sans autre signe particulier qu'une oreille tranchée d'un coup de dague malencontreux par un esclave qui cherchait à occire le rat que je poursuivais justement ce matin là." Régis Jauffret, Microfictions, Boucherie chevaline.Viles vies.Encore six. ... [Lire la suite]
Posté par Well à 09:50 - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 10 juillet 2007

Vestiaire

"L'eau transparente de ton souvenir caressait lessauges mouillées et les mousses."Robert Goffin -Je crois que c'est par là ! - Miss ou Mixte ? - Heuh, les deux ! "Les femmes sauvages n'ont pas de pudeur, car elles vont nues. Je réponds que les nôtres en ont encore moins : car elles s'habillent." Jean-Jacques Rousseau "L'habillement est une conception de soi que l'on porte sur soi." Henri Michaux     ... [Lire la suite]
Posté par Well à 00:00 - Permalien [#]
Tags : , , , ,
lundi 9 juillet 2007

Jusqu'à la bouée

En nage. Déraison.On y va coule.Crawl. Drôle. Puis long.C'est loin. En brasse alors.Non tu ne l'embrasseras pas.On ne joue pas avec l'océan. Ta bouche dans sa bouche.- Respire !!!- Mais je respire ! Jusqu'à la buée...Well, Parallaxes
Posté par Well à 00:01 - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 7 juillet 2007

Ah, l'été !

Ah, l'été ! Son seing n'estqu'un dessein,aussi entêtant qu'étêté,haletant alléché...Well, Slurp Milky ways
Posté par Well à 00:21 - Permalien [#]
Tags : , ,
mercredi 4 juillet 2007

Question

"- Dis maman, pourquoi    t'es blonde et moi brune ?  - J'étais rousse avant ! ..."    Well, Haïkus "Car les questions vraiment graves ne sont que celles que peut formuler un enfant. Seules les questions les plus naïves sont vraiment de graves questions. Ce sont les interrogations auxquelles il n'est pas de réponse. Une question à laquelle il n'est pas de réponse est une barrière au-delà de laquelle il n'y a plus de chemins. Autrement dit : ce sont précisément les questions auxquelles... [Lire la suite]
Posté par Well à 00:07 - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
dimanche 1 juillet 2007

Détendez-vous

"De tout ce souffleta vie sera inspirée.Air. Respire. Erre...Well, Haïkus "Vous ne pouvez être que ce que vous êtes.Détendez-vous ! L'existence a besoin de vous tel que vous êtes"Osho Rajneesh
Posté par Well à 18:29 - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 28 juin 2007

Résonance

A, e, i, o, u.Maux, voyelles qu'on sonnent. Haïs haut, eux huent ! Well, Haïkus... "Jeudi. Très belle journée. De mon poste d'observation (fenêtre salle de bains), ai vu Dolorès décrocher des fanfreluches de la corde à linge, dans la lumière vert pomme qui flotte mollement derrière la maison. Aussitôt descendu au jardin. Elle portait une chemise à carreaux, des blue-jeans et des sandales de tennis. Chaque mouvement qu'elle faisait dans l'air tavelé de soleil pinçait la corde la plus secrète et la plus sensible de... [Lire la suite]
Posté par Well à 00:06 - Permalien [#]
Tags : , , ,