mercredi 28 octobre 2009

Nudité

La nudité est un luxe que seul l'homme chaudement entouré par la multitude de ses semblables peut s'offrir sans danger. Michel Tournier, Vendredi ou les limbes du Pacifique "Parfois des nuées de nudité dénouaient le trouble inouï de nos infinies nuits d'été..."   Well, Naked plus ultra
Posté par Well à 15:15 - Permalien [#]
Tags : , , ,

lundi 26 octobre 2009

Maison close

"L'année de mes quatre-vingt-dix ans, j'ai voulu m'offrir une folle nuit d'amour avec une adolescente vierge. Je me suis souvenu de Rosa Cabarcas, la patronne d'une maison close qui avait pour habitude de prévenir ses bons clients lorsqu'elle avait une nouveauté disponible. Je n'avais jamais succombé à une telle invitation ni à aucune de ses nombreuses tentations obscènes, mais elle ne croyait pas à la pureté de mes principes. La morale aussi est une affaire de temps, disait-elle avec un sourire malicieux, tu verras. Elle était... [Lire la suite]
samedi 24 octobre 2009

Contrat

"La journée avait mal commencé, ce n'est pas que je sois superstitieux mais je crois qu'il y a des jours comme ça où il vaut mieux ne pas accepter de contrat, même contre un chèque à six zéros, net d'impôts. La journée avait mal commencé et tard, j'avais atterri à Madrid à 6 h 30, il faisait très chaud et sur le chemin de l'hôtel Palace le taxi s'était obstiné à me faire une conférence sur la coupe d'Europe de football. J'avais eu envie de lui poser le canon d'un 45 sur la nuque pour qu'il ferme sa gueule, mais je n'avais pas ça... [Lire la suite]
jeudi 22 octobre 2009

Tripes

"Il y a trois ans, un major déprimait. Les majors, ce sont les plus âgés. Ils sont censés veiller sur les plus jeunes et nous donner le bon exemple. En réalité, c'est nous qui veillons sur eux. Quand ils savent qu'ils doivent partir, ils commencent à déprimer. Celui-là, il voulait vraiment pas s'en aller. Au fond de ses yeux, y avait écrit : suicide. Il avait presque atteint l'âge auquel le père Edmond nous guide vers la sortie, avec un beau sermon et des tonnes de prières. Il ne disait plus mot, ne mangeait plus. Quand un pauvre... [Lire la suite]
Posté par Well à 00:01 - Permalien [#]
Tags : , , ,
mardi 20 octobre 2009

Veille

"Lors d'une de mes premières gardes de nuit à la Salpêtrière, je pris le relais d'un 'vieil interne', collègue en attente d'un poste de chef de clinique. En même temps qu'il me remettait le sacro-saint 'bip' (instrument d'appel à distance, ancêtre rudimentaire du téléphone portable), il crut bon de me donner quelques conseils.La chambre de l'interne de garde, à l'époque, était située à l'écart des urgences, séparée d'elles par une immense cour qui servait au stationnement des voitures.'Si tu veux mon avis, me dit le collègue en... [Lire la suite]
Posté par Well à 00:01 - Permalien [#]
Tags : , ,
dimanche 18 octobre 2009

Smiley

"Ce qui n'a jamais été articulé en mots finit par devenir trop nébuleux pour s'inscrire dans la mémoire"   Jane Smiley, L'exploitation - Bob :   (o)(o)  ? - Bab :   (*)(*)  ! - Bab :    ~~~~~8}  ?? - Bob :    (=======8)  !! - Bab :   :)))  !!!Well,  Pire tout pire ?
Posté par Well à 00:01 - Permalien [#]
Tags : , , ,

vendredi 16 octobre 2009

Battement

"La plupart des hommes affichent un degré de moralité plus haut que l'Empire State Building, de New York. Mais qu'on retransmette à la télévision un concours de beauté, et les voilà qui dévalent illico du sommet de leur gratte-ciel.Il y a plusieurs années de cela, aux États-Unis, un fabricant de pilules contraceptives a sponsorisé une manifestation de ce genre où tous les membres du jury avait un casier judiciaire de délinquant sexuel. On les avait assis et attachés au premier rang, et chacun d'eux était muni d'un appareil... [Lire la suite]
Posté par Well à 00:01 - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 14 octobre 2009

Consentement

"C'est une pensée saisissante que d'envisager que, lorsque nous mourrons, la plupart d'entre nous laisserons derrière eux des biscuits non mangés, du café non utilisé, des demi-rouleaux de papier hygiénique, des demi-cartons de lait qui cailleront dans le réfrigérateur ; que des choses fonctionnelles quotidiennes nous survivront et prouveront que nous n'étions pas prêts à partir ; que nous n'étions ni intelligents, ni conscients ou héroïques ; que nous étions simplement des animaux dont le corps animal a cessé de fonctionner sans... [Lire la suite]
dimanche 11 octobre 2009

Dominos

"Aussi haut qu'on remonte, tous les jeux de l'enfance de Iourik Kharitonov avaient débouché sur la chose militaire. On lui fit un jour cadeau d'un jeu de dominos : c'étaient de petites plaquettes de bois aux bords taillés en arêtes, si bien qu'en entrechoquant deux pièces on pouvait en retourner une sur le dos. Eh bien, il ne joua presque jamais aux dominos comme tout le monde : il faisait, lui, se battre en duel les pièces et organisait de véritables combats entre deux armées ; une pièce retournée points vers le haut était... [Lire la suite]
Posté par Well à 00:01 - Permalien [#]
Tags :
vendredi 9 octobre 2009

Lèvres

"La peau des Vietnamiennes est lisse, saine, ouverte. L'humidité ambiante les abreuve. La sueur perle, au front, aux tempes. Des mèches de cheveux se collent, dessinant des volutes d'un noir absolu. Les lèvres sont charnues, rouges, rondes. On aimerait les goûter. Les mouvements sont posés, ronds également. Elles ne jouent pas de leurs charmes, non. Elles sont trop simples, trop évidentes, comme des enfants, mais elles sont belles, oh oui, incontestablement, et désirables, oh oui, épouvantablement. Leurs cuisses doivent avoir le... [Lire la suite]
Posté par Well à 03:15 - Permalien [#]
Tags : ,