Tchouang-Tseu rêva qu'il était papillon, voletant, heureux de son sort, ne sachant pas qu'il était Tchouang-Tseu.
Il se réveilla soudain et s'aperçut qu'il était Tchouang-Tseu.
Il ne savait plus s'il était Tchouang-Tseu qui venait de rêver qu'il était papillon
ou s'il était un papillon qui rêvait qu'il était Tchouang-Tseu.

Tchouang-tseu, Le rêve du papillon

 ~~~~~~ 

Ha ! Que ne suis-je abeille ou papillon !
J’irais malgré toi te baiser
Et puis je m’assoirais sur tes tétons.

Pierre de Ronsard, Amours de Marie

Butterfly Igor-Voloshin-k222-640x927

Nous n'avions jamais été aussi heureux.
Tout le monde était là.
Notre formidable famille enfin rassemblée, venue de si loin et de partout,
des moins proches, des plus moches, tant d'autres,
et aussi beaucoup de visages qu'on ne reconnaissait fortunément plus.
.
Il ne manquait plus que toi.

Il subsistait une atmosphère d'indicible paix et d'effroyable candeur.
La lumière était si douce et si sucrée
qu'un papillon,
un magnifique Vulcain aux grandes ailes rouge-orangé,
s'est posé sur l'avant-bras imperceptiblement cendré de la déesse des lieux
c'était si beau
si incroyable
si inouï
que quand elle a, prestement, replié son élégant demi-bras enfievré
en fixant le ciel érubescent dans les yeux,
soudain,
cet étrange papillon
si délicatement ocellé,
ce somptueux papillon,
instantanément
s'est embrasé.

Well - In a gadda da vida, honey   ©
And walk in this land