Paul Valéry avait donné la règle d'or de la lecture littéraire :

« Ne jamais confondre le véritable homme qui a fait l'ouvrage
avec l'homme que l'ouvrage fait supposer. »

 

tchayem_photography

Écarte les jambes ma fille
laisse-le t'étreindre
dis-lui que c'est bien
dis-lui que c'est bon

Plus tu le laisseras faire
moins ça sera long
Plus vite il pourra s'éteindre
et toi rêver d'un autre enfer
où tu serais libre et sans famille

Well, D'ors et d'argent   ©
Les règles du silence