II fut dit qu’on nous fiancerait le lendemain de la Pentecôte. Ma mère descendit à la vallée pour inviter les parents, parler au notaire et avertir le sonneur de carillonner ce matin-là. Depuis ce moment, nous commençâmes à nous parler, comme on dit, Denise et moi. C’est-à-dire, monsieur, que lorsqu’elle trayait ses bêtes, j’allais avec elle à l’étable et je tenais la chèvre par les cornes pendant que Denise était à genoux sur les feuilles sèches de la litière et qu’elle levait vers moi le visage en souriant pour badiner que je portais sa botte de foin ou de genêts sur mon épaule, quand elle revenait le soir ou à midi du champ ou de la friche, pendant qu’elle avait les bras pendants et qu’elle s’amusait à manger des prunelles de buisson oubliées par les oiseaux l’hiver, ou à cueillir des bouillons-blancs et des coquelicots.
Alphonse de Lamartine, Le tailleur de pierres de Saint-Point

legs_of_orange_by_timidbull

 
Il lui a proposée la botte
pour une paire d'espadrilles
puis ils ont dansé le fox-trot
puis ils ont frotté le quadrille

Elle est repartie au matin
les pieds un peu boiteux
dans d'étroits escarpins
qui lui siéront bien mieux
pour travailler aux foins.

Well, Ce sont toujours les corps donnés les plus mal chassés
Moralités   ©