"Je suis pour le fillonisme, je suis pour le juppéisme, je suis pour le sarkozysme, parce que je suis opportuniste", pourrait chanter Dutronc. Le psychodrame autour de la candidature de François Fillon l'a montré : pour survivre en politique mieux vaut savoir retourner sa veste "toujours du bon côté". Dauber sur Fillon, le jeudi. Le presser de se démettre, le vendredi. Convoquer la presse, le samedi… Et soutenir son programme, d'un tweet, le dimanche soir, pour mieux s'afficher à ses côtés, le lundi. Ils sont nombreux, le weekend dernier, à avoir tourné casaque.
Sylvain Courage et Sébastien Billard

 

Michael Osterrieder

 
Des deux mains, tu retournais ta veste hier
puis tu retourneras au vestiaire, dès demain.
Well, Des vendus empreints de lâcheté   ©

 

Enregistrer