La gestuelle est un poil hésitante. La voix, un peu mécanique et les mimiques pas très naturelles. Mais l'androïde ChihiraAico n'en a cure : elle est, depuis lundi 20 avril 2015, l'attraction phare d'un grand magasin parmi les plus chics de Tokyo. Conçue par Toshiba, cette nouvelle créature humanoïde vêtue d'un kimono traditionnel est censée à terme pouvoir remplacer une hôtesse d'accueil derrière un comptoir de la prestigieuse enseigne Mitsukoshi dans le quartier de Nihonbashi à Tokyo.

"Mon nom est ChihiraAico", dit-elle en hochant la tête et clignant des yeux

"Je vais vous chanter une chanson" ou bien "une foire au yukata (kimono d'été) se tient actuellement à l'étage des vêtements", sont quelques-unes des phrases qu'elle énonce au chaland interloqué. Après une première présentation l'an passé lors d'un salon technologique au Japon, cette énième humanoïde nippone a fait une apparition en janvier 2015 aux États-Unis, mais c'est la première fois qu'elle se montre à des clients d'un magasin.
 Sciencesetavenir
 


Suivant le conseil de la femme, ayant revêtu un yukata après m’être baignée à la source chaude, j’ai emprunté les sandales de l’auberge pour aller marcher sur le sentier.
Yōko Ogawa, Manuscrit zéro
 

Yuma Asami in a Yellow Kimono Stripping Nude

Les sakuras sont en fleurs
Un pétale a glissé sous son yukata
Oseriez-vous affronter le printemps ?
Well, Haïkus