Miss_Cilly_and_tiger_at_Circus_Krone_1930s___SanspareilleTrop peu peloté(e)
Devient féroce, surtout
En état tigress' !
Well, Haïkus...

"Quinze jours après les juments, étaient dressées. DonCaravan____Claudia_Lienert Segundo, homme de pratique et de patience, connaissait toutes les ressources du métier. Il passait la matinée dans le parc à manier ses bêtes : il les tapotait avec les couvertes pour les early_in_the_morning_in_Chitwan_park___lobaltrotterrendre moins chatouilleuses, il leur donnait des claques sur la croupe et le coup pour qu'elles ne craignent plus ses mainsions pour les habituer au bruit des ciseaux, les enlaçait par le poitraiI_wish_they_d_just_BUY_a_rain_gaugel pour qu'elles ne se dérobent pas quand il s'approchait d'elles. Graduellement et sans brusquerie il avait tenu les engagements du dresseur, et nous le voyions ouvrir les barrières et conduire les troupeaux de bouvillons avec ses bêtes fraîchement dressées.
Glenn_Hilton_Park_in_Hickory__North_Carolina___John_Setzler- Les juments sont toutes douces dit-il à la fin au patron.
- très bien, répondit Don Leandro. Suivez-les quelques jours car j'aurais du travail pour vous." Ricardo Güiraldes, Don Segundo Sombra
Sitting_pretty___Arkworld

"Konomor reprit son évocation des tigres et de leur dressage. Il expliqua la technique du travail alterné "en pelotage" et en "férocité". Peloter un tigre signifie obtenir ce qu'on attend de lui à force de tendres caresses, de gentils gratouillis, de flatteries et de récompenses. Au spectacle aussi, The_silent_man___Borghettiface au public, le dompteur peut afficher cette troublante intimité avec le fauve lorsqu'il le présente "en pelotage". Mais pour que les spectateurs ne finissent pas par croire que cesYou_can_tame_a_tiger__but_you_can_t_tame_a_tongue__Wisesacre fauves réputés meurtriers ne sont que des gros matous de compagnie, et aussi tout simplement parce qu'il arrive un moment où le tigre n'entend pas une autre langue, l'art du domptage et les Caress_me___Silkentressesrelations de l'homme à la bête se font "en férocité" : et alors aux marques de tendresse et d'amour succèdent, en contraste brutal, les cinglades de la cravache et les coups de bâton sur le nez. C'est alors que le tigre montre ce qu'il est, ce qu'il n'a cessé d'être, ce qu'aucun dressage ne lui enlèvera jamais :November_Surf___Arkworld l'animal le plus indomptable, le plus farouche, le plus haut placé dans la hiérarchie du féroce et dans l'aristocratie du sauvage, celui qui en un éclair, lance les lames acérées de sa patte et n'exprime plus, la gueule ouverte sur les At_dawn___Prorok_Moiseypoignards de ses crocs, que son irréductible différence. Konomor fit observer que les relations humaines, et surtout celles, tumultueuses et extrêmes, de l'amour, unissent et séparent, opposent et rapprochent les êtres selon des modes identiques au "pelotage" et à la "férocité". Alain Fleischer, Les trapezistes et le rat